Retour

Irene VIII, Classe J. I., 16.52m, 1935

Irene VIII

1935, Classe J. I.

Irene VIII est donc née de la rencontre entre Johan Anker et Eugen Lund, en 1935. Construite en Pitch Pin, un bois oléagineux et donc très résistant à la pourriture, c'est un des rares bateaux de cette taille de l'époque qui n'a cessé de naviguer. Irene VIII a dû satisfaire pleinement ses propriétaires puisqu'elle n'en a connu que trois en 70 ans. Probablement parce qu'outre sa qualité de construction, Irene VIII est à la fois un bateau rapide, taillé pour la régate, et un excellent bateau de croisière, maniable et confortable.

Après Eugen Lunde, Irene VIII fut acquise par un anglais, Georges Millar, en 1966. Ce passionné de voile était un personnage exceptionnel. Journaliste, correspondant du Daily Express à Paris, il s'engagea au sein de l'armée anglaise pendant la seconde guerre mondiale. Capturé par les Allemands en Afrique du Nord après une marche en solitaire dans le désert, enfermé dans un camp allemand, il réussit à s'échapper et à retourner en Angleterre à travers la France occupée et les Pyrénées - récit relaté dans son roman Horned Pidgeon. Il retourna ensuite en France et servit au sein de la Résistance - il en tirera un roman, Maquis; il fut ensuite décoré de la Légion d'honneur et de la Croix de guerre. Outre ces récits célèbres racontant la Résistance au quotidien, Georges Millar est notamment l'auteur de récits de voyage en mer : Isabel and the Sea, A White Boat from England, Oyster River.

Le propriétaire suivant, G. van Laar, un hollandais, organisa la première restauration d'Irene VIII en 1990. Roel van der Werff, aux Pays-Bas se chargea notamment de changer le moteur et de recouvrir la coque de plaques de cuivre, apparemment dans l'objectif de consolider l'ensemble et de limiter l'écartement des bordés. En fait, la combinaison cuivre / acier des membrures et des varangues accéléra la corrosion.

Irene VIII passe sous pavillon français en 2005. Après une année de navigation très riche, temps est venu d'une nouvelle restauration d'envergure, pour redonner au voilier une structure permettant de continuer sereinement à naviguer, en croisière comme en régate. Une partie des pièces de structure en acier, varangues, membrures, boulons doit être changée; le cuivre est retiré, ce qui supprimera une partie de la corrosion et assurera à la fois une trainée plus faible et un meilleur aérodynamisme; enfin, un retour au gréement d'origine, en spruce, est à l'étude. Cette restauration est réalisée d'une main de maitre par Classic Works.

 

Aménagements

Aménagement de Irene VIII

Caractéristiques

Type de bateau : Classe J. I.
Longueur Totale : 16,52 m
Longueur du pont : 11,22 m
Maître bau : 3,25 m
Tirant d'eau : 2,25 m
Déplacement : 16 Tonnes
Surface voilure au près : 140 m²
Surface voilure au portant : 200 m²
Architecte : Johan Anker, plan n° 395
Chantier : Anker & Jensen, De Hoop, Classic Works.
Année de 1ère mise à l'eau : 1935
Zone de navigation : Pôle Voiliers de Tradition, Société Nautique de Marseille
 
 

Tarifs indicatifs

Aucun tarif indiqué par le propriétaire…

 
Valid XHTML 1.0! Valid CSS!
Demande de renseignement
Fermer

Demande de renseignement

Nom * :
Email * :
Telephone * :
Prestation :
Date de Départ :
Nombre d'adultes :
Nombre d'enfants :
* champs obligatoire